Actualités

Discours de la cérémonie des voeux de Béziers Méditerranée Habitat du 25 Janvier 2019

 

Discours de Monsieur Gérard ABELLA, Président de Béziers Méditerranée Habitat

Bonjour à tous,

Pour commencer, je souhaiterais saluer l'ensemble des membres du Conseil d'Administration ici présents, Messieurs les Maires, l'ensemble des élus, Messieurs les représentants de l'Etat, Monsieur le Président de la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée Frédéric LACAS, Monsieur le Maire de la ville de Béziers Robert Ménard qui nous a mis gracieusement à disposition cette salle.

Je salue également l'ensemble des collaborateurs de l'OPH, les directeurs, Michel DURAND et Gilles WALLEMME.

La cérémonie des voeux est en général l'occasion de faire un bilan de l'année écoulée. C'est aujourd'hui pour moi l'occasion de vous parler de demain  mais aussi des engagements que l'OPH devra tenir dans les années à venir.

 

Mais avant tout, revenons sur l'année 2018.

La RLS (réduction du loyer de solidarité) a été

une des premières mesures du gouvernement que nous avons subie et qui ne nous a pas aidé.

L'OPH de Béziers est un des offices les plus impactés de France et ceci n'a pas arrangé notre situation financière déjà délicate.

Dans les années à venir et avec une nouvelle aide financière de la CGLLS dès 2020, je peux vous assurer que nous retrouverons un potentiel financier positif.

Je voudrais d'ailleurs adresser mes remerciements les plus sincères à la CDC, et notamment à Monsieur Jean-Sébastien Saulnier D'Anchald pour son soutien et son accompagnement indéfectible, mais également à Monsieur le Sous-Préfet, Christian Pouget pour ses conseils avisés.

 

2018, c'est aussi et surtout la lutte et l'amélioration de nos résultats sur la vacance. Sachez que grâce à votre travail les résultats obtenus nous ont permis de prouver notre volonté, notre capacité et notre détermination auprès de la CGLLS et de l'USH pour négocier un nouveau protocole d'aide.

En 2016, 400 logements remis en l'état, en 2018 :600 logements, BRAVO à vous tous.

Nous avons également donné un coup d'accélérateur sur le relogement des quartiers de la DEVEZE 3 et 4, les calendriers opérationnels de démolition sont à ce jour respectés, je ne peux que souligner votre performance.

A ce jour, il reste moins d'une trentaine de familles à reloger, je nous souhaite une fin de relogement rapide, amiable avec le moins possible de procédures judiciaires.

Je mesure la qualité de votre travail ainsi que le lien et la confiance que nos conseillères sociales ont établi avec nos locataires pour le moins très exigeants voire capricieux.

 

J'en profite pour remercier la DDTM qui nous guide et nous accompagne dans ce nouveau programme de requalification urbaine.

 

 

Le 25 février prochain, nous commencerons la démolition du 2 et 4 rue Guy Boniface et ce sera l'occasion de signer, en ce jour symbolique, la nouvelle convention ANRU avec la CABM et la ville de Béziers. Vous êtes tous cordialement invités pour cet évènement spectaculaire, je parle de la démolition bien évidemment, pas de la signature !

Je reste convaincu que l'OPH est l'acteur majeur du marché local de l'habitat biterrois et c'est un opérateur historique. Améliorer la qualité de l'habitat et apporter un service de qualité est notre priorité pour satisfaire nos locataires et améliorer leur cadre de vie.

Trop de familles encore aujourd'hui sont logées dans des conditions indécentes et indignes ou sont victimes d'accident de la vie. Je pense en particulier à l'incendie des Tours de la Gayonne, du Gasquinoy, à l'effondrement de deux maisons à Lieuran lès Béziers ou encore à l'effondrement d'un plancher en centre-ville de Béziers.

Vous avez su répondre dans l'urgence aux besoins de ces familles.

Notre démarche partenariale avec les collectivités mais aussi les administrations est indispensable pour remplir au quotidien notre mission d'intérêt général. Là, est notre véritable vocation.

Travailler en collaboration avec les élus et les Maires de chaque commune pour les attributions de logements sociaux, mais aussi pour les projets qui pourraient se présenter, reste notre priorité et notre atout majeur sur les autres bailleurs.

Je pense au personnel extérieur, qui a un métier difficile, dans des secteurs parfois compliqués, mais également au personnel en contact avec nos locataires. Vous êtes le reflet de l OPH.

En 2018, c'est aussi la création et mise en place de la plateforme téléphonique. Je serai particulièrement exigeant sur la qualité de ce service et sa célérité. Je compte sur vous.

La semaine dernière, nous sommes allés à Paris au siège social de l'USH négocier un second accompagnement de la CGLLS pour les 5 prochaines années à venir.

La situation financière de l'OPH reste encore fragile, c'est pourquoi nous serons amenés dans les mois à venir à contrôler encore plus finement notre masse salariale, notre vacance, notre gestion financière.

 

Ce nouvel accompagnement est conditionné à un développement très important de l'office à savoir la réhabilitation de 15 ensembles immobiliers soit 2039 logements, la production de 100 logements par an dans le cadre du PLHI de la CABM mais aussi, et surtout, dans le cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain : la démolition de 581 logements sur le quartier de la DEVEZE 3 et 4 et leur reconstruction sur la ville de Béziers.

 

Cela représente pas moins de 224 millions d'Euros sur la période 2019-2024 entre la production de plus de 1000 logements et les réhabilitations. Cet investissement va se répercuter par un grand nombre d'emplois indirects sur le biterrois.

Ceci, bien évidemment avec l'accompagnement de la CABM pour un montant de plus de 16 millions d'Euros sur les 5 prochaines années à venir.

J'en profite notamment pour remercier Frédéric LACAS son président mais aussi la direction de l'Habitat et son vice-président Robert Ménard. Merci à vous.

La CABM est notre principal financeur, que ce soit pour les réhabilitations, avec une aide de 1000? par logement, ou pour la production nouvelle avec une subvention de 13 000? par logement.


La ville de Béziers sera également à nos côtés, grâce à un apport de foncier et grâce à sa réactivité au quotidien sur tous les dossiers qui la concernent.

Je voudrais rappeler à tous les Maires de la CABM  que Béziers Méditerranée Habitat est votre office, que nous avons besoin de vous : pour produire, pour atteindre nos objectifs et respecter nos engagements  et que vous devez nous mettre en concurrence. L'OPH est aujourd'hui aussi performant sinon plus, que les autres bailleurs sociaux.
Abordons enfin le sujet de la SAC.

Je tiens à être particulièrement clair et précis à ce sujet, il n'est pas question de fusion ou de rachat mais d'une société anonyme de coordination. La loi Élan impose le regroupement des bailleurs sociaux pour atteindre le seuil minimum de 12 000 logements.

 

 

 

Nous avons lancé une étude avec Hérault Habitat et Thau Habitat pour une mise en commun de certains moyens et du nombre de logements pour nous conformer à cette mesure gouvernementale.
Pas un seul agent ne quittera Béziers. Viendra ensuite le sujet de la gouvernance et vous pouvez compter sur moi pour faire respecter l'office de Béziers et les élus du Biterrois.

Dans quelques semaines mon ami Gilles va nous quitter pour une retraite douce et bien méritée, rythmée de musique et de ballades à moto; je voudrais le remercier pour avoir accepté d'assurer la direction générale par intérim pendant près de 24 mois et avoir été un acteur majeur du redressement de notre office.

L'arrivée du futur directeur général se fera aux beaux jours. Sachez, qu'aujourd'hui mon choix est arrêté et définitif. Je soumettrai sa nomination prochainement au Conseil d'Administration.

 

J'ai choisi un homme d'expérience du biterrois qui connaît notre territoire et qui saura conduire l'office dans ses engagements. Il a toute ma confiance. Je vous demanderai de lui réserver le meilleur accueil.

En 2019, quelques agents partent également à la retraite. Sachez qu'ils ne seront pas remplacés par des recrutements extérieurs pour des raisons budgétaires et de masse salariale. Les services seront donc aménagés, réorganisés pour faire face à ces départs.

Je reste optimiste, je sais que je peux compter sur vous tous, les élus, les agents, les partenaires.

À tous et à toutes je nous souhaite, pour cette année 2019, d'être positif, constructif, solidaire et de regarder ensemble l'avenir avec enthousiasme.

Très belle et heureuse année 2019 !


 

Discours de Monsieur Gilles WALLEMME, Directeur Général par intérim de Béziers Méditerranée Habitat


Mesdames et Messieurs bonjour,

 

En ce début d'année je souhaite remercier au nom de la direction générale l'ensemble de nos collaborateurs et compléter ce faisant le bilan 2018 de quelques données techniques.

L'année qui vient de s'écouler a été caractérisée par une production conséquente avec la livraison de 285 logements neufs ou issus d'acquisitions-améliorations.

A cela viennent s'ajouter 114 logements remis sur le marché, et reloués dans l'année, ceci en plus des 574 logements reloués dans le cadre de la rotation courante.

Nous avons donc accueilli en 2018 plus de 900 nouveaux locataires !

 

Les efforts entrepris depuis deux ans pour juguler la vacance locative ont donc porté leurs fruits et pour la première fois la tendance s'est inversée.

Le stock de logements bloqués en attente de travaux (hors démolitions) a sensiblement diminué avec une baisse de 156 logements (de 484 en septembre 2017 à 328 en décembre 2018).

Quant à la vacance dite « commerciale », c'est-à-dire celle qui vise les logements prêts à être reloués mais vides à l'instant « t », après un mouvement à la hausse en milieu d'année du fait de cet afflux de production et, il faut bien le dire, du fait du peu d'attractivité de certains quartiers, elle est néanmoins retombée à 77 logements en fin d'année, 77 logements qui étaient tous en cours d'attribution (125 en janvier 2018).

Ce bon résultat est le fruit non seulement d'un changement de stratégie avec des réorganisations internes, des renforcements en moyens humains et financiers, mais il est également le fruit de la mobilisation de tous nos collaborateurs.

Je voudrais remercier plus particulièrement ici la direction du Patrimoine dans son ensemble et, en son sein, le montage d'opération qui devient un art de plus en plus subtile et compliqué, la direction technique, mais aussi le service commercial et celui de la gestion locative.

Lutter contre la vacance c'est améliorer les recettes, certes, mais cela ne se fait pas sans un souci constant de la qualité de service due à nos locataires.

A défaut nous exposerions au départ vers la concurrence des autres bailleurs sociaux, voire du secteur privé.

C'est pourquoi nous avons procédé à une réorganisation du service proximité par une réaffectation des gardiens et des agents d'entretien sur le parc immobilier afin d'assurer une meilleur couverture du service, ceci à personnel constant. Je sais que cette adaptation a pu être plus difficile pour certains d'entre vous, soyez-en ici remerciés.

La qualité de service c'est aussi le traitement des réclamations : avec un volume mensuel moyen de 2000 réclamations actives (tous motifs confondus) et une clôture moyenne mensuelle de 500 réclamations, il était impératif de trouver des gains de productivité, des pistes d'amélioration.

C'est pourquoi il a été créé, sous l'impulsion du président, toujours à effectif constant, une « plateforme » dédiée, chargée de centraliser les réclamations techniques, de suivre et coordonner les interventions des différents acteurs concernés au sein de l'OPH, que ce soit les techniciens, les gardiens, l'Atelier ou la Régie Espace verts et ce jusqu'à la réponse finale au locataire dans des délais pré définis. Merci à vous tous pour votre implication dans la réussite de ce projet.

La qualité de service c'est aussi assurer à nos locataires une certaine tranquillité, la jouissance paisible des lieux.

Si nous ne répondons pas juridiquement des troubles de fait occasionnés par des tiers à la jouissance de nos locataires (je pense notamment aux squats récurrents dans certains secteurs en dépit des actions judiciaires et des expulsions systématiquement mises en oeuvre), nous sommes en revanche responsables des troubles occasionnés par les locataires entre eux.

C'est là la délicate mission du service médiation de l'OPH en lien avec les gardiens d'une part et le service contentieux d'autre part pour les cas les plus graves pour l'engagement des procédures d'expulsion.

 

J'en profite pour féliciter toute l'équipe du service contentieux (qui assure également le recouvrement amiable et le suivi social) puisque le taux de recouvrement mensuel n'est jamais descendu en dessous de 99,7 %. Ce résultat est d'autant plus remarquable que les revenus d'une majorité de nos locataires sont faibles voir très faibles ou précaires !

D'aucuns me diront que le mérite est relatif car ce serait la CAF qui paye nos loyers. ceci n'est pas tout à fait exact. En effet, si 72 % de nos locataires perçoivent l'APL celle-ci ne couvre les loyers qu'à hauteur de 44% du quittancement (ce qui est déjà bien mais ce n'est pas du 100%) et encore faut-il que le locataire ne se maintienne pas en impayé! Donc bravo mesdames pour ce résultat, avec une pensée toute particulière pour la responsable de ce service qui connait actuellement des soucis de santé.

 

Cette année 2018 aura vu se régler un sujet qui nous avait valu une observation de l'ANCOLS en son temps, je veux parler de la régularisation des conventions d'APL. merci au service gestion locative d'avoir pris cette question à bras le corps et de l'avoir mené à terme, de même qu'aux services de l'Etat, la DDTM, et à ceux de la CABM qui ont permis d'aboutir.

J'adresse également mes remerciements à tous nos collaborateurs occupant un poste au sein des services supports de l'OPH, lesquels contribuent aussi au résultat global de l'entreprise à savoir :

-          les services Marchés publics, Systèmes d'information et Audit.

-          La DAF, direction administrative et financière, qui a fait l'objet en 2018 de modifications en profondeur, tant en terme de fonctionnement que de personnel,

-          La DRH, direction des ressources humaines, qui m'aura accompagné dans la mise en oeuvre du dialogue social avec la négociation et la signature avec les syndicats de 5 Accords Collectifs d'Entreprise : Intéressement, Compte Epargne Temps, Egalité hommes femmes notamment. La DRH aura également pris en charge l'organisation des élections professionnelles et le prélèvement à la source, source de bien des complications !

-          S'agissant des élections professionnelles je vous rappelle qu'elles auront lieu le 14 février prochain et je vous invite tous à exercer votre droit de vote pour désigner le tout nouveau Comité Social et Economique. Les absents ce jour-là pourront voter par correspondance.

 

L'année 2018 aura été une année électorale puisque nous avons organisé le scrutin qui a conduit à la désignation de 4 nouveaux administrateurs représentant les locataires (nouveaux au moins pour deux d'entre eux !) pour un mandat de 4 ans. Nous aurons le plaisir de les accueillir lors du 1er Conseil d'administration 2019.

Nous poursuivrons avec les représentants de nos locataires les échanges constructifs qui ont toujours été menés, y compris au sein du Conseil de Concertation Locative.

S'agissant des perspectives 2019-2024, le Président les a annoncées, à savoir :

Réalisation du NPNRU, avec fin du relogement et démarrage des démolitions en 2019,

développement (1081 logements à construire sur la période),

maintenance de notre patrimoine (réhabilitation de plus de 2000 logements),

maîtrise de la masse salariale, poursuite de la réduction de la vacance et de la maîtrise des impayés.

 

Merci donc à tous nos partenaires pour leur contribution à la réussite de ces objectifs ambitieux, notre collectivité de rattachement la CABM, l'Etat, les collectivités territoriales et notamment la commune de Béziers sur le territoire de laquelle nous sommes majoritairement implantés, la Région, et bien sûr la CGLLS.

Merci enfin au Conseil d'Administration, à son Président pour son engagement sans failles pour la cause de l'OPH Béziers Méditerranée Habitat et l'impressionnante énergie déployée pour balayer les obstacles de tous ordres !

Merci Gérard pour ta confiance tout au long de ces deux dernières années dans le cadre de cette mission de direction qui va s'achever dans quelques mois puisque, comme tu l'as indiqué, et les meilleurs choses ayant une fin, je vais bientôt me consacrer à d'autres projets !

Je vous présente tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année !

Que celle-ci soit pour vous source d'épanouissement personnel et professionnel !

 

Bonne année 2019 !